Appareils électriques : sont-ils assurés dans mon contrat habitation ?

Publié le : 03 mai 20214 mins de lecture

L’assurance dommage électrique est une formule facultative présente dans un contrat multirisque d’habitation. Son objectif principal est de couvrir les appareils et les installations électriques utilisées dans une maison contre les dommages de types électriques.

Le fonctionnement de la garantie électrique

L’assurance dommages électrique vous permet d’indemniser les sinistres relatifs aux appareils électriques et aux biens immobiliers. Entre autres, la couverture est valable pour le cas d’une surtension entraînant l’extinction d’un appareil ou d’une fluctuation de tension sur le réseau. Vous pouvez aussi bénéficier de l’indemnisation pour le cas d’un court-circuit accidentel provoqué par l’humidité, la foudre ou la chaleur. En outre, cette forme de garantie concerne aussi les installations électriques comme les interrupteurs, les tableaux de distribution, la dérivation, la chaudière et le chauffe-eau. Par ailleurs, elle peut couvrir les appareils électriques tels l’électroménager, le matériel informatique et audiovisuel, les outils de bricolage et de jardinage. Cependant, certaines compagnies d’assurance limitent la couverture « dommages électriques » à l’assurance habitation. Ce qui exclut en général les sinistres sur le mobilier, à l’exemple du lave-vaisselle, du sèche-linge, du réfrigérateur, etc. Certes, il vous est conseillé de porter une attention particulière à l’étendue de l’assurance.

L’indemnisation des biens électriques endommagés

D’une manière générale, les conditions d’indemnisation varient selon la formule d’assurance choisie. Les appareils électriques couverts peuvent être indemnisés suivant leur valeur de remplacement à neuf. Vous recevez ainsi le coût du remplacement par un appareil neuf équivalent. Aussi, il est possible que la couverture se fasse en valeur vénale. En prenant en considération l’ancienneté du bien endommagé, des exonérations forfaitaires peuvent être appliquées par l’assureur. Pour un appareil électrique ancien qui fonctionne correctement lors du sinistre, un dédommagement nommé « valeur minimale garantie » qui correspond à 10 % de la valeur à neuf sera accordé.

La déclaration d’un sinistre électrique

Pour l’indemnisation d’un dommage électrique, vous devez avant tout faire une déclaration officielle à votre assureur dans les 5 jours qui suivent le sinistre. En même temps, n’oubliez pas de montrer les factures de vos achats. À vrai dire, ces dernières constituent les éléments importants vous permettant de bénéficier de la couverture idéale. Si les sinistres sont mineurs, il vous suffit d’envoyer un devis réalisé par un électricien. Par contre, votre assureur peut décider d’engager un prestataire agréé pour vérifier les dommages. Pour un sinistre électrique plus important, la compagnie d’assurance vous envoie un expert pour faire l’évaluation du coût de réparation ou de remplacement des biens électriques endommagés. Quoi qu’il en soit, évitez de réparer votre appareil électrique sans l’accord de votre assureur.

Plan du site