Médecine douce : quelle prise en charge et quel remboursement ?

Publié le : 03 mai 20214 mins de lecture

L’ostéopathie, l’homéopathie, la psychologie ou encore la sophrologie sont considérées comme des médecines alternatives. En principe, elles ne bénéficient pas d’un remboursement par la Sécurité sociale. Il peut toutefois arriver que les séances assurées par un médecin conventionné soient prises en charge en partie par l’Assurance maladie et en autre partie par la complémentaire santé. Découvrez dans quelle situation et dans quelle mesure les soins en médecine douce sont couverts.

Médecine alternative et Sécu : quels domaines sont pris en charge ?

Les médecines douces, qui n’utilisent pas des méthodes thérapeutiques agréées, ne sont pas encore reconnues par l’Assurance maladie. Dans ce cas, toute consultation d’un praticien exerçant une médecine douce ne bénéficiera pas d’un remboursement par la Sécu.

Pour certaines pratiques cependant, l’indemnisation peut avoir lieu si les séances sont réalisées par un médecin conventionné. Il s’agit de l’acupuncture, l’ostéopathie et l’homéopathie. Si vous souhaitez profiter d’une prise en charge des frais, il faudra consulter un praticien ayant obtenu un diplôme reconnu par l’État dans le domaine exercé.

Quels sont les remboursements possibles ?

La prise en charge des soins en médecine douce, notamment pour les secteurs cités, équivaut à 70 % du tarif de la consultation. Vous devrez payer le reste à charge et les dépassements d’honoraires. Toutefois, ces dépenses peuvent être couvertes par la mutuelle santé.

Pour l’achat de médicaments et les préparations homéopathiques, l’Assurance maladie ne couvre plus les frais (bien qu’avant 2021 le remboursement était de 15 %). Pour les séances d’acupuncture, le remboursement s’élève à 70 % du tarif de base, mais il faudra respecter le parcours de soins coordonnés par le praticien. 

Des séances de médecine douce prises en charge par la mutuelle santé

Les séances de naturopathie ou d’aromathérapie ne bénéficient d’aucune couverte par l’Assurance maladie. Si vous envisagez d’en pratiquer, assurez-vous que votre contre de complémentaire santé inclut ces frais dans son forfait. Il en est de même pour l’hypnose. Pour cette discipline toutefois, un remboursement à hauteur de 70 % est possible si la séance est réalisée par un psychiatre hypnothérapeute.

La sophrologie est aussi une médecine douce non remboursée par la Sécu, néanmoins les frais peuvent être pris en charge lors d’une préparation à l’accouchement effectuée par une sage-femme agréée.

Contrairement à la consultation d’un psychiatre, le recours à un psychologue n’est pas indemnisé par l’Assurance maladie. Pour consulter un praticien gratuitement, pensez à vous rendre dans un hôpital ou un Centre Médico-Psychologique (CMP). Selon votre situation, la Sécu peut même prendre en charge une partie des frais. 

Plan du site